Inde – Menaces de mort et retrait de la protection policière pour un défenseur des droits humains de dalits

Nov 11 2017

Inde – Menaces de mort et retrait de la protection policière pour un défenseur des droits humains de dalits


HRDA-Inde, un forum pour la protection des défenseurs de droits humains, a lancé un appel urgent à l’action pour protéger le défenseur des droits humains dalit, M. Rajat Kalsan. M. Kalsan travaille en tant qu’avocat et militant pour aider les dalits à obtenir justice et protection contre les abus dans l’État d’Haryana. Il a travaillé sur des affaires de viol collectif et sur des cas d’attaques et d’incendies criminels commis par des castes dominantes contre des dalits ainsi que de nombreux autres cas impliquant de graves violations des droits humains. L’appel déclare qu’en raison de ce travail, les leaders de castes dominantes, en collusion avec la police locale, ont déposé de fausses accusations contre M. Rajat qui lui causent un préjudice grave.

L’appel adressé à la Commission nationale des droits de l’homme de l’Inde stipule en outre que M. Kalsan reçoit des menaces de mort en raison de son travail de défense des droits des dalits dans l’Etat.

“Actuellement, M. Rajat et sa famille font face à de sérieuses menaces à la vie et à la liberté et il semble que les officiers supérieurs du département de police de l’Etat lui ont intentionnellement et délibérément refusé la sécurité de la police et sont de mèche avec les leaders des castes dominantes dans une tentative pour l’assassiner. En raison de ces menaces, M. Rajat n’est pas en mesure de se rendre à son domicile et d’entreprendre son travail pacifique en faveur des droits humains pour contester les atrocités commises par les castes à Haryana”, déclare l’appel.

Au cours des six dernières années, M. Kalsan a reçu une protection policière qui lui a été retirée maintenant, ce qui le met gravement en danger. L’appel demande à la Commission nationale des droits de l’homme de prendre immédiatement les mesures suivantes:

  • Entreprendre une enquête immédiate, approfondie, transparente, efficace et impartiale sur l’incident susmentionné concernant la vie et la liberté du défenseur des droits humains M. Rajat Kalsan et ordonner le retrait des fausses accusations portées contre lui. La commission devrait enregistrer la déclaration de M. Rajat Kalsan;
  • Ordonner la réintégration immédiate de la protection policière à M. Rajat Kalsan et à sa famille;
  • Garantir des réparations, des indemnités et des excuses à M. Rajat Kalsan pour les souffrances psychologiques qu’il a subies en raison du harcèlement injustifié et veiller à ce qu’il bénéficie d’une protection adéquate et puisse poursuivre son travail en faveur des droits humains dans un environnement sûr et favorable;
  • Sur la base d’une enquête indépendante, ordonner des poursuites contre les responsables de la police d’État qui sont impliqués dans les harcèlements et les menaces à l’encontre de M. Rajat Kalsan.
  • Plus généralement, assurer en toutes circonstances que le respect des droits humains et des libertés fondamentales conformément à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et aux instruments internationaux des droits de l’homme ratifiés par l’Inde soit strictement respecté dans l’Etat d’Haryana.

Une copie de cette lettre a également été envoyée au Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, au Rapporteur spécial des Nations Unies sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’opinion et d’expression et au Rapporteur spécial des Nations Unies sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et d’intolérance qui y est associée.

Source : IDSN

Share/Bookmark