Les ODD « n’oublieront-ils personne » sans données ventilées sur la discrimination fondée sur la caste?

Dec 19 2016

Les ODD « n’oublieront-ils personne » sans données ventilées sur la discrimination fondée sur la caste?


En 2015, dix-sept objectifs de développement durable (ODD) ont été adoptés par les dirigeants mondiaux pour guider les agendas du développement mondial pour les 15 prochaines années. Pourtant, à ce jour, les indicateurs mesurant la réalisation de ces objectifs n’ont pas encore été finalisés. Les 17 et 18 novembre 2016, le Groupe inter-institutions et d’experts sur les Objectifs de Développement Durable (GIIE-ODD) a tenu sa 4e réunion afin de finaliser les indicateurs de développement global.

Les organisations de la société civile ont participé à différents stades de la préparation des objectifs et des cibles des ODD, et maintenant à celle des indicateurs mesurant ses résultats. En juillet 2016, le Forum asiatique pour les Droits des Dalits, un réseau de la société civile qui défend les droits des dalits, a organisé des événements parallèles au Forum politique de haut niveau sur le développement durable de 2016 – Veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte. Il s’agissait notamment de deux événements parallèles sur l’inclusion des communautés les plus marginalisées et socialement exclues dans les ODD.

Un des événements parallèles a mis l’accent sur les femmes marginalisées et a accueilli Mme Rita Izsak-Ndiaye, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les questions relatives aux minorités. Il a été noté lors de l’événement que, partout, les femmes sont systématiquement discriminées dans la structure institutionnelle patriarcale et font face à divers obstacles dans l’atteinte des objectifs de développement et l’accès aux services et aux biens. Toutefois, les femmes affectées par le système des castes sont confrontées à une discrimination multi-structurée fondée sur leur sexe, leur caste, leur classe et leur religion.

Lors de la 4ème réunion du GIIE-ODD, le Forum asiatique pour les Droits des Dalits a mis l’accent sur la nécessité d’inclure la discrimination fondée sur les castes dans les indicateurs du développement durable et d’assurer l’inclusion des 260 millions de personnes discriminées pour des raisons de caste, de travail et d’ascendance. L’organisation s’est dit préoccupée par la résistance à inclure des cibles pour lutter contre la discrimination fondée sur les castes non seulement au sein des objectifs, mais aussi dans leurs indicateurs.

En préparant la 4e réunion du GIIE-ODD, le Forum asiatique pour les Droits des Dalits a rédigé un document soulignant la nécessité de disposer de données ventilées et d’inclure les discriminations fondées sur les castes dans les indicateurs finalisés des ODD.

« L’absence de la notion de discrimination fondée sur le travail et l’ascendance (DTA) dans le document principal, les objectifs et les cibles des ODD ainsi que dans les indicateurs globaux prouve clairement qu’il n’y a pas la moindre reconnaissance de la DTA dans l’agenda mondial du développement. D’un côté, les Objectifs du Développement Durable se veulent transparents, responsables et participatifs, en incluant toutes les populations, mais de l’autre, ils excluent structurellement les populations traditionnellement marginalisées et socialement exclues ».

La 4e réunion du GIIE-ODD a conclu « d’examiner chaque type de ventilation (suivant sexe, âge, lieu, revenu, etc.) », de préparer un plan détaillé et de le présenter pour commentaires avant la 5e réunion du GIEE. D’ici là, les militants des droits des dalits continueront de faire pression sur le groupe pour que les personnes discriminées pour des raisons de caste, de travail et d’ascendance ne soient pas exclues des agendas globaux de développement pour les 15 prochaines années.

Source : IDSN

Share/Bookmark