Genève / Bruxelles – Les membres d’IDSN interpellent la communauté internationale

Apr 08 2016

Genève / Bruxelles – Les membres d’IDSN interpellent la communauté internationale


Les membres d’IDSN après l’Assemblée générale du réseau le 14 mars 2016. Photo: IDSN

Les membres d’IDSN après l’Assemblée générale du réseau le 14 mars 2016. Photo: IDSN

La troisième semaine de mars 2016 a été riche en événements pour IDSN. L’assemblée générale du réseau s’est réunie à Genève, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les questions des minorités a présenté un rapport novateur sur la discrimination de castes, et les membres d’IDSN ont rencontré plusieurs hauts fonctionnaires des Nations Unies et de l’Europe.

Le 14 mars 2016, les membres d’IDSN en provenance de différentes régions du monde se sont réunis à Genève pour l’Assemblée générale triennale du réseau. Les participants étaient des dalits défenseurs des droits humains en Asie du Sud, des réseaux de solidarité Dalit d’Europe, des associés et le personnel du Secrétariat international IDSN.

L’Assemblée générale est l’organe suprême d’IDSN. Elle élit le conseil d’administration du réseau et est également un important forum d’échange d’informations. Lors de cette réunion, les membres d’IDSN ont souligné leur forte détermination à poursuivre la lutte mondiale contre la discrimination de caste, lutte qui a permis des avancées importantes au cours des dernières années.

A la suite de l’Assemblée générale, les membres d’IDSN se sont lancés dans quelques jours d’intense lobbying au Conseil des Droits de de l’Homme (CDH) de l’ONU à Genève. Ils ont rencontré le Haut-Commissaire adjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme, Kate Gilmore, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les questions des minorités, Ritz-Izsák Ndiaye, et d’autres fonctionnaires de l’ONU.

Le rapport de Mme Izsak-Ndiaye sur les « minorités et la discrimination fondée sur la caste » a été le point focal des activités de la semaine. Elle l’a présenté au dialogue interactif avec les membres du CDH le 15 mars. Plusieurs délégués – y compris ceux de la Suisse, la Norvège et le Nigeria – ont fortement soutenu ce rapport, alors que l’Inde a continué à exprimer sa position récalcitrante, refusant d’accepter que la discrimination de caste puisse être assimilée à une question de minorité.

Le lendemain, le Haut-Commissariat pour les Droits de l’Homme a organisé un événement parallèle sur les minorités et la discrimination fondée sur la caste, avec la participation du Rapporteur spécial ainsi qu’un certain nombre d’experts de différents pays et régions, notamment d’Asie, d’Afrique et du Moyen-Orient. Les discussions ont été animées et productives et ont mis en évidence le caractère global de la discrimination de castes.

Des représentants d’IDSN ont également pris part au Forum des OSC, réunissant les 17 et 18 mars dernier à Bruxelles les organisations de la société civile (OSC) du secteur du développement international et des droits humains, les institutions européennes et les Etats membres. La réunion a rassemblé plus de 800 participants, et la discrimination des castes a été soulevée dans plusieurs forums de discussion. Henri Tiphagne, directeur de Peoples Watch-Inde et membre d’IDSN, a présenté à la séance de clôture une déclaration très ferme sur la diminution rapide de l’espace démocratique en Inde et sur la discrimination des castes. Il a appelé l’UE à soutenir les défenseurs des droits humains plus efficacement et à intensifier le dialogue politique avec l’Inde.

La question de la caste a également été signalée comme un défi dans la déclaration publiée par le Haut-Représentant Federica Mogherini au nom de l’Union européenne à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, le 21 mars dernier.

Source : IDSN

Share/Bookmark