54 % des esclaves d’aujourd’hui vivent dans des pays affectés par un système de castes

Dec 22 2014

54 % des esclaves d’aujourd’hui vivent dans des pays affectés par un système de castes


L’Index global de l’esclavage 2014, publié par la Fondation Walk Free, pointe le doigt sur l’Inde comme étant le pays au monde comptant le plus grand nombre d’esclaves. En outre, il relève aussi que la caste est à la racine de l’esclavage en Inde. La Mauritanie, pays également affecté par un système de castes, se retrouve au sommet de l’Index pour le plus haut pourcentage d’esclaves par rapport à la population de ce pays.

L’esclavage basé sur la caste est aussi présent dans plusieurs autres pays tels le Pakistan, le Bangladesh et le Népal qui arrivent donc naturellement parmi les pays en tête de la liste établie par l’Index. En réalité, sur base des données rassemblées par l’Index, plus de la moitié des esclaves vivant dans notre monde (54 %) est à trouver dans des pays qui appliquent des systèmes de castes.

Dans la section que l’Index consacre à l’Inde, les auteurs relèvent la discrimination à l’égard des dalits, des adivasis (tribaux) et des ressortissants d’autres minorités comme étant à la racine de l’esclavage et écrivent : « Les dalits ont le moins de protection sociale et sont extrêmement vulnérables aux diverses formes d’exploitation et d’esclavage moderne. Les possibilités très faibles qui s’ouvrent à ce groupe humain pour réussir à s’échapper de cette oppression augmentent encore leur vulnérabilité. »

Quant à l’esclavage en Mauritanie où quatre personnes sur cent sont considérées comme des esclaves modernes, les auteurs s’expriment de la manière suivante : « Aussi connu sous le terme ‘d’esclavage héréditaire’, le statut d’esclave se transmet de génération en génération et est profondément enraciné dans le système social dans son ensemble et celui des castes en particulier. »

D’après le chapitre du rapport consacré au Pakistan, le fait que les basses castes vivant dans ce pays ne sont pas considérées comme des citoyens égaux renforce considérablement leur vulnérabilité et les conduit à l’esclavage puisqu’ils n’ont souvent pas d’autre choix.

Les liens qui unissent la discrimination de castes et l’esclavage sont très répandus et profondément ancrés. En outre, les pratiques d’esclavage basées sur le système des castes, comme le travail des éboueurs manuels ou la prostitution, restent aujourd’hui encore d’actualité malgré leur caractère illégal.

Dans son article ‘Pauvreté et caste encouragent le travail des enfants en Asie du Sud’, S. Kara, expert du travail des enfants à l’Université d’Harvard, souligne que la caste est un facteur déterminant, sous-jacent à l’esclavage des enfants en Inde. Il poursuit en disant : «  chaque enfant travailleur que j’ai rencontré venait d’une famille extrêmement pauvre et appartenait à une basse caste ou à une communauté minoritaire. »

S’appuyant sur dix années de recherches, l’Index est reconnu pour la qualité de ses données sur les conditions d’esclavage dans le monde entier. Il fournit aux lecteurs la liste de 167 pays en citant en chiffres dégressifs le nombre de personnes menant une vie d’esclaves, en indiquant le risque d’esclavage ainsi que la détermination des réponses proposées par les divers gouvernements concernés par ce problème.

Source : IDSN

Share/Bookmark