INDE – Le RSS postose les conversions de masse prévues pour Noël

Dec 17 2014

INDE – Le RSS postose les conversions de masse prévues pour Noël


Sur pression du Premier ministre Narendra Modi, les conversions de masse prévues pour le jour de Noël ont été postposées, non supprimées. Telle est la dernière information en provenance des milieux nationalistes hindoues d’Aligarh.

Le jour de Noël, le RSS avait prévu de convertir au moins 4000 familles chrétiennes et 1000 familles musulmanes à l’Hindouisme dans ce qu’il appelle le programme « Ghar Wapsi » (retour à la maison). Les organisateurs prétendent que l’événement prévu à Aligarh étaiot censé être l’un des plus grands programmes de conversion jamais réalisés. Parmi les personnages importants annoncés pour l’événement se trouvait le parlementaire BJP Yogi Adityanath.

La ville d’Aligarh et le jour du 25 décembre avaient été choisis attentivement. « Aligarh a été choisie parce qu’il est temps que nous arrachions la ville hindoue des mains des Musulmans. C’est une ville de braves Rajputs et de leurs temples sur les restes desquelles des institutions musulmanes ont été établies », a déclaré R. Singh, un responsable régional du RSS.

Noël avait été choisi comme jour de conversion parce que l’événement était censé être un test de la force de l’Hindouisme et du Catholicisme, avait-t-il rajouté. « Si leur religion est meilleure, ils peuvent les arrêter. C’est un test pour nous deux. S’ils reviennent chez nous à Noël, c’est le plus grand rejet de leur foi. »

Les familles avaient déjà été identifiées dans 40 bidonvilles de la région. « Les 4000 familles chrétiennes appartiennent à la caste des Valmiki. Les Valmiki constituent les pieds de la société hindoue. Sans eux, nous sommes incomplets. »

Les 1000 familles musulmanes sont des descendants des Thakurs et de brahmanes qui ont été convaincus de leur « fierté perdue », selon Singh. Des membres du RSS ont déclaré que de telles conversions sont des événements annuels mais qui ont gardé un profil bas au cours des années précédentes.

« Maintenant, beaucoup plus de gens veulent nous rejoindre. Cette fois, nous n’avons pratiqué aucune menace. Nous n’avions qu’à convaincre les gens », a déclaré un autre membre du RSS à Aligarh.

Beaucoup voient dans les programmes de conversion organisées par le RSS une indication de leur intolérance face aux minorités. Ils ne s’attendent pas à ce que les convertis soient traités en égaux.

« D’une part, ils disent qu’ils vont traiter les convertis en égaux et d’autre part, ils croient en des textes sacrés selon lesquels ces convertis seront toujours traités comme des parias », a déclaré une ancienne responsable de l’Université de Lucknow qui dirige une organisation sans but lucratif favorisant l’harmonie entre les communautés.

La conversion à l’Islam ou au Christianisme n’a pas nécessairement amélioré la vie des dalits, mais le retour à l’Hindouisme signifiera qu’ils « seront utilisés comme témoins contre les minorités », a-t-elle ajouté.

« Nous utiliserons de l’eau du Gange pour purifier les convertis. Ils recevront des photos de divinités hindoues. Nous allons leur apprendre les méthodes de notre adoration et leur donner nos livres religieux », a déclaré la personne en charge des arrangements pratiques.

Des cérémonies de conversions de masse sont effectivement organisées régulièrement par le RSS, en particulier en Uttar Pradesh. La dernière cérémonie date d’ailleurs du début de ce mois de décembre. Des critiques estiment que les nationalistes hindous se servent d’actions à forte charge émotive pour gagner des électeurs hindous ou pour détourner le regard des véritables problèmes politiques de l’Inde d’aujourd’hui.

Source : Economic Times, cité par Dalits Media Watch

Share/Bookmark