INDE : « Toujours intouchable » nous dit le ministre en chef de l’Etat du Bihar

Nov 13 2014

INDE : « Toujours intouchable » nous dit le ministre en chef de l’Etat du Bihar


« Oui, j’avais été invité à des prières et autres rituels, mais, par la suite, j’ai été informé que toutes les représentations divines et leurs habitats avaient été lavées et complètement désinfectées après mon passage, parce que j’étais un ‘intouchable’, un pauvre Mahadalit, considéré comme un homme des plus rejetés et arriérés de la communauté dalit », nous dit J.R. MANJHI, ministre en chef d’un Etat indien de 85 millions d’habitants.

« De nombreux citoyens du Bihar viennent me toucher les pieds », poursuit-t-il, « pour s’assurer du succès de leurs entreprises ou pour me demander mon appui en d’autres matières, mais, sur le plan social, on continue à me traiter comme un dalit. C’est une insulte à l’égard de tous les Mahadalits. C’est aussi un exemple clair de notre situation actuelle et de ce qu’en pensent nos contemporains (en Inde, tout particulièrement). »

Manjhi appartient à la communauté Mushahar dont le nom dérive de deux expressions, à savoir ‘mangeur de rats’ et ‘chasseur de rats dans les rizières’.

Approximativement 2,3 millions de Mushahars vivent dans l’Etat du Bihar, au nord de l’Inde, dans des conditions d’extrême pauvreté. Moins de 5 % d’entre eux ont été alphabétisés et la plupart des membres de cette communauté assurent leur survie grâce à l’agriculture.

Faut-il le dire ? La communauté Mushahar fut totalement prise au dépourvu quand Manjhi, 68 ans, qui avait travaillé dans sa jeunesse comme berger pour un propriétaire de haute caste, fut élu ministre en chef de l’Etat du Bihar.

Notons cependant que Manjhi est le troisième dalit à devenir ministre en chef d’un Etat en Inde.

Source : IDSN

 

Share/Bookmark