Quand les dalits s’invitent à Bruxelles

Sep 19 2013

Quand les dalits s’invitent à Bruxelles


IMG_0754La lutte contre les exclusions et discriminations dont souffrent les dalits n’est pas limitée aux pays directement concernés. Elle se fait dans les campagnes indiennes, au Népal, à Bruxelles, Genève ou Copenhague. Tel est un des messages clés exprimé par la délégation de dalits de passage à Bruxelles cette semaine, composée de Durga de l’Organisation féministe des dalits (FEDO) du Népal, Manjula de l’ONG Navsarjan basée au Gujarat (Inde), Paul de la campagne nationale pour les droits humains des dalits NCDHR (Inde) et Rikke du réseau international IDSN (Danemark). Ils ont témoigné des souffrances endurées personnellement et des efforts des mouvements dalits pour abolir l’intouchabilité et pour faire reconnaître les dalits en tant qu’êtres humains à part entière dont les droits fondamentaux sont respectés par le reste de la population.

Pour Manjula, les femmes et jeunes filles sont particulièrement vulnérables. Elles sont sujettes à des discriminations dès leur naissance et victimes de violences sexuelles qui aboutissent parfois même à des meurtres « pour enlever toute trace du crime » !

Durga signale qu’au Népal, l’intouchabilité n’a été abolie légalement qu’en 1963. Mais rares sont encore les dalits qui sont parvenus à intégrer le processus de démocratisation nationale en cours. Et malgré une ascension sociale de certains, rien que le nom de famille à connotation dalit ferme des portes pour louer une maison.

Paul, un dalit chrétien originaire du sud de l’Inde, rappelle l’état d’esprit qui persiste parmi les castes supérieures conduisant à l’impunité des agresseurs malgré une législation qui prévoit des poursuites juridiques en cas de violences envers les dalits.

Rikke, quant à elle, insiste sur l’importance d’un combat global et international en faveur des populations exclues à travers le monde, n’hésitant pas à faire un lien entre les attitudes envers les dalits en Asie du Sud et les Roms en Europe.

Témoignages poignants et lueurs d’espoirs se sont entremêlés au cours d’une soirée riche en découvertes organisée par Solidarité Dalits Belgique ce mercredi 18 septembre 2013.

Merci encore aux intervenants dont le passage à Bruxelles s’inscrit dans le cadre des contacts politiques avec des députés européens et d’autres membres des instances européennes. L’objectif de ce paidoyer est d’inciter l’Union européenne et les pays membres à inscrire nommément le bafouement des droits humains des dalits parmi les préoccupations en faveur des droits humains au niveau mondial.

Share/Bookmark