NEPAL : Condamnation d’une attaque menée sur un village dalit

Jul 05 2013

NEPAL : Condamnation d’une attaque menée sur un village dalit


L’agression violente dont furent récemment victimes les habitants d’un village au Népal ont déclenché de fortes protestations de la société civile dalit et aussi une sévère condamnation internationale.

Des missions de l’Union européenne, diverses organisations de la société civile dalit et des politiciens népalais ont sévèrement condamné l’attaque menée par un grand nombre de personnes appartenant à la caste dominante sur un village dalit, le 7 juin 2013. Cette attaque causa de sérieuses blessures à 18 habitants dalits ainsi que des dommages conséquents à 65 habitations.

Armés de bâtons et de pierres, les attaquants ont envahi le village de Pipariya, dans le district de Rautahat. « Ils sont entrés dans les habitations détruisant tout ce qui s’y trouvait » explique Guru Dayal Ram qui a lui-même subi des blessures à la tête. Selon diverses sources, la police ne fit son apparition sur les lieux que plusieurs heures plus tard.

Cette attaque a suscité des condamnations tant nationales qu’internationales. Le 10 juin 2013, cinq missions de pays de l’Union européenne (Danemark, Finlande, France, Allemagne et Grande Bretagne), la Délégation de l’Union européenne au Népal ainsi que les missions de Norvège et de Suisse publiaient une déclaration décrivant cette attaque comme « un rappel brutal qu’il reste encore beaucoup d’efforts à déployer au Népal pour vaincre le fléau de l’intouchabilité et de la discrimination de caste ».

Cette déclaration invitait instamment «  toutes les instances gouvernementales et autres agences compétentes à mettre en œuvre la législation en vigueur et à veiller à ce que les partis politiques ainsi que la société civile fassent mieux connaître la loi et promeuvent l’inclusion sociale ».

Du reste, de nombreuses organisations de la société civile ont déjà mené au Népal des campagnes de protestation et exigé que le Gouvernement organise une investigation honnête de cette attaque et veille aussi à ce que les victimes soient correctement indemnisées.

Il reste vrai que le Népal a reçu des éloges provenant d’un grand nombre de pays quand, en 2011, il a voté une législation historique dénonçant toutes les pratiques d’intouchabilité et de discrimination de caste.

Malheureusement cette législation est restée lettre morte à ce jour comme l’ont clamé, pendant une récente campagne de 12 jours, de nombreuses associations de la société civile dalit qui souhaitaient évidemment que cette législation soit appliquée sur tout le territoire national.

Suite à l’attaque menée contre le village de Pipariya, un éditorial du journal ‘The Himalayan Times’ rapportait, entre autres, que des incidents réguliers de discrimination de caste « ridiculisaient tant la constitution que les lois du Népal ».

Bien sûr, le Gouvernement du Népal a, de son côté, promis que tout serait fait pour que les coupables de cette attaque aient à répondre de leurs actes devant la justice.

Source : IDSN

 

Share/Bookmark