Des experts de l’ONU se prononcent sur la question de caste

May 29 2013

Des experts de l’ONU se prononcent sur la question de caste


Sept experts des Nations Unies traitant des droits de l’Homme ont publié un communiqué puissant concernant la violence et la discrimination subies par les «intouchables» du monde, en particulier les dalits en Asie du Sud.

Un groupe de rapporteurs spéciaux et d’experts de droits de l’Homme de l’ONU a appelé les gouvernements du monde entier à renforcer la protection des centaines de millions de personnes dans le monde qui souffrent de la discrimination de caste.

Dans un message fort adressé  aux États membres des Nations Unies, y compris les pays touchés par le système des castes, ils ont averti que «la discrimination fondée sur la caste reste répandue et profondément enracinée, les victimes sont confrontées à une discrimination structurelle, à une marginalisation et à une exclusion systématique, et l’impunité est très répandue.”

«Cette forme de discrimination entraîne des violations flagrantes des droits humains à grande échelle – y compris des formes brutales de violence”, disent-ils. «Les femmes et les filles dalits sont particulièrement vulnérables et exposées à de multiples formes de discrimination et de violence, notamment à la violence sexuelle. Les enfants victimes de la discrimination fondée sur la caste risquent davantage d’être victimes de la vente et de l’exploitation sexuelle. “

La déclaration du groupe des rapporteurs spéciaux de l’ONU et des experts indépendants a été publiée lors du deuxième anniversaire de la « loi sur l’intouchabilité » du Népal, un projet de loi historique qui pourrait inspirer d’autres pays touchés par le système des castes d’adopter des lois contre la discrimination de caste. Les experts de l’ONU ont exhorté les gouvernements du monde entier à adopter et à mettre en œuvre les Principes et Directives des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination de caste – un document qui propose un cadre juridique global pour résoudre ce problème grave des droits humains.

Toutefois, ils se sont également dits préoccupés du grave manque de mise en œuvre dans les pays où la législation existe et ont appelé les responsables politiques  à «des actions ciblées et des ressources adéquates » pour résoudre la « discrimination et l’exclusion dont sont victimes les dalits et d’autres communautés touchées de manière semblable à travers le monde. »

Commentant le programme de développement post-2015, les experts de l’ONU ont souligné que la discrimination de caste « doit être abordée comme un facteur structurel majeur de la pauvreté » et ont exprimé l’espoir que ce programme inclurait « des objectifs spécifiques pour la promotion des dalits et des groupes particulièrement touchés. »

Enfin, ils se sont engagés à « accorder une attention particulière à la situation très vulnérable des personnes touchées par la discrimination fondée sur la caste » afin qu’elles jouissent pleinement de leurs droits humains. Les experts de l’ONU ont conclu que «nul ne devrait être stigmatisé, personne ne devrait être considéré comme ‘intouchable’ ».

D’après un communiqué d’IDSN

Share/Bookmark